Kevin Morse



 

 

 

 

Kevin MORSE est né dans l'état de New-York, mais il vit dans le Maine depuis 1983.Particulièrement sensible aux influences musicales hispaniques,  son mentor, Stanley WATSON (aujourd'hui décédé) , l'a pris sous sa coupe dès l'âge de 13 ans et a su jouer..de toutes les cordes que Kevin avait a son arc..

Il a été primé à maintes reprises aux USA et peut se targuer d'avoir été considéré en 1992 comme LE meilleur guitariste classique mondial..ce qui fait de lui une vedette aux Etats-Unis.

 Il se produit également en Europe, notamment en Espagne, Scandinavie, Italie, Grande-Bretagne ...

 Il est des guitaristes qui flirtent avec leur instrument, qui caressent, qui ondulent..Kevin a ceci de particulier qu'il "matraque" sa guitare : on est dans l'amour violent presque brutal parfois..ce qui peut même déstabiliser à la première écoute..

 Mais lorsque ce grand gaillard au rire tonitruant dont les épaules ressemblent à un berceau aux formes de sa précieuse guitare.....commence à déployer ses doigts qui n'en finissent pas sur les cordes : une magie s'installe...et on reste bouche bée devant une telle puissance et une telle technique....

 



 


 

Website

 






CD "Hearts of guitar"








Traduction d'un article paru dans le HERALD TRIBUNE


LE BALLET DES DOIGTS

KEVIN MORSE joue pour un auditoire « sage »…..
Par Kevin Farley
Correspondant du Herald

Trois décennies de dédicaces n'ont rien apporté au guitariste classique Kevin MORSE, sans cette perspective : « Je joue les Suites pour Luth de BACH depuis l'âge de 16 ans et aujourd'hui, à 40 ans, je peux enfin jouer de la manière que je veux. Bien entendu, je dirai probablement la même chose lorsque j'aurai 60 ans ! »

Le 24 Février, à Portsmouth, la critique a acclamé le vainqueur de la « Guitar Player Competition », compétition durant laquelle il a démontré sa virtuosité au cours d'un concert Baroque,  en interprétant des œuvres de SCARLATTI, BACH, TAREGGA, WATSON et BARRIOS.
MORSE reconnaît que le public potentiel de musique classique est susceptible d'être dérouté en raison de l'image populaire que l'on a du virtuose distant et intouchable.

« Les gens sont généralement enchantés par mon approche sensible. La guitare est un instrument très intime. J'essaie d'instaurer une relation chaleureuse avec les auditeurs en leur parlant de chaque morceau et ils ont ainsi la sensation d'être dans un environnement sympathique et familier… comme s'ils se trouvaient dans une cuisine !
Je crois que le profane a une oreille bien plus aiguisée qu'il ne le pense. Si la musique transmet ce « swing »..celui qui la reçoit est transporté. »

L'HOMME DU MAINE

Ce résident de l'état du Maine, apporte à son art une perspective riche d'informations : sa conversation est riche de références historique et musicale quant à la musique qu'il joue. Morse se définit lui-même comme un disciple de son Maître, le compositeur STANLEY WATSON, aujourd'hui décédé.
« Les compositions de Stanley font parti des meilleures et des plus importantes dans l'histoire de la guitare. Cette dernière était son « pinceau » et il « peignait » des histoires et des images avec le son » dit-il.
Dix années de collaboration avec Watson ont profondément influencé le jeune Morse.

Et cette influence se retrouve dans son jeu à la fois technique et d'interprétation.

« Stanley m'a laissé le sens d'une approche progressive de la technique qui est, je pense, celle du futur : la direction qu'elle va prendre et non ce qu'elle a été. Je joue 5 à 8 heures par jour dont une grande partie est consacrée à la technique. »

Le style « MORSE » a développé des différences significatives au regard d'une interprétation traditionnelle.

« Je joue de manière plus « percutante ». Je ne fais que peu de liaisons. Je plaque chaque accord. C'est une expérience physique ; vous pouvez d'ailleurs percevoir l'énergie physique déployée dans le son que je produis. »

En matière d'interprétation, Morse rivalise avec le sens de la liberté que possédait Watson. « Il a marqué tant de musiciens, de jazz également, comme CHUCK MANGIONE qui a enregistré quelques unes de ses compositions. L'une des plus importantes influences sur mon jeu fut aussi le grand pianiste de jazz BILL EVANS, dont l'improvisation autorise une grande liberté d'expression. »

Lorsque je suis « connecté » sur mon interprétation de Bach, le morceau déploie cette liberté d'esprit qui, j'en suis convaincu, est celle que Bach désirait lui donner. »

« La guitare a souffert de l'Académisme qu'un guitariste est supposé représenter. »

Kevin a insufflé, de bien des manières, un renouveau à la scène locale.

« Ici, la scène est représentative de la situation générale de la guitare classique où que ce soit. La plupart des guitaristes classiques, l'est à temps partiel, et a une autre activité, le plus souvent l'enseignement. »


LARRY ETSCOVITZ, animateur sur WUNH du show « Classical connections », croit aux efforts de MORSE.

« Chaque musicien classique qui reconnaît une influence jazz est exceptionnel. Il y a une spontanéité dans son jeu qui transcende les limites de la guitare classique. Et en cela, Kevin fait la différence. » affirme Etscovitz.

Réaliste, Kevin Morse admet que la guitare classique observe un déclin auprès du public.


LE CONCERT A PORTSMOUTH

La première partie du programme de KEVIN MORSE   inclut la musique Baroque, avec la « Suite Pour Luth » de BACH ainsi que des sonates pour clavecin de SCARLATTI.

« Bach est mon compositeur favori » dit-il. « Les sonates de Scarlatti sont quant à elles, si adaptées à la guitare que l'on pourrait croire qu'elles ont été composées pour cet instrument. »

La seconde partie du concert est dédiée à Francisco TAREGGA, à Stanley WATSON ainsi qu'à Augustine BARRIOS…ces compositeurs que Morse qualifie des « trois plus grands « bardes » de la guitare. »

Les projets de MORSE sont la sortie, ce printemps, d'un CD des « Suites pour Luth » de Bach, suivie d'un autre enregistrement des compositions de Watson et Barrios.

Par ailleurs, il entend bien poursuivre son objectif, à savoir « aider la guitare à entrer dans le 21ième siècle avec intégrité et dignité. »

« La guitare », dit Morse, «est le Ballet des Doigts.»

 

 






Jean-Sébastien Bach



Stanley Watson


Augustin Barrios


Alessandro Scarlatti


Antonio Lauro




 

Francisco Tarrega

 

Louis Bonfa



 

Francisco Guerau

 


2 votes. Average: 5.00 / 5.

Add a comment

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.

Actualité du référencement Dictionnaire EasyZik : Annonces musique, mp3 gratuits, annuaire, concerts... Petites annonces musique
Creation 24/02/2009
Visits
Web Hit Counter

Make a free website with emyspot.com - Report abuse